Mai 1720

Le confinement fut instauré par les échevins. Par centaines, les morts jonchaient les rues pavées de Marseille, leurs corps couverts de pustules. Les bagnards escortés de gardes les chargeaient sur des charrettes pour les jeter dans les fosses communes. Les Religieux invoquaient le secours de St Lazare et tous les Saints. Malgré des feux de soufre, des fumigations, des potions magiques, rien n’avait pu stopper l’épidémie de Peste. Elle se propagea  dans toute la Provence et dura deux ans.

2 réflexions sur “Mai 1720

  1. Danke für deinen Beitrag. Das war eine schlimme Zeit damals. Mitunter viele Kranke auf einige Inseln abgeschirmt verteilt wurden. Diese Geschichten der Vergangenheit erschaudern lassen. Keiner möchte diese Wiederholung auf andere Art und Weise.

  2. devillejp dit :

    Ja, 1720 -2020, nur drei Jahrhunderte.
    Ähnlichkeit mit unserer Zeit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s