JANUS

Une nouvelle porte s’ouvre

commencement.

De New York à Pékin

un autre jour,

un autre signe, rat de métal

où la finance se fiance.

Sur nos pas de porte,

le jour continue.

Je t’ouvrirai mes bras

encore une fois.

Une porte se ferme,

remémore

nos baisers empêchés

sous nos lignes masquées

que la science vaccine.

Un peu de vérité arrache les tissus

où je me promène nue,

le visage défait

d’une année qui renaît.

Une année de plus,

c’est une année en moins

à vivre;

c’est une année où tu grandis.

Il restera tant de portes à

ouvrir,

Avenir.

Tant de portes à fermer,

Passé;

puisque l’avenir et le passé

sont frères jumeaux,

j’ouvrirai mes bras encore une fois.

2 réflexions sur “JANUS

  1. Merci JP, je te souris ! AM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s