Les Jours de Marché

Ce matin,

Novembre étire le bleu.

Pas un nuage

sur les chemins des feuilles;

je me réveille en musique

comme chaque matin.

C’est jour de marché,

j’irai cueillir le soleil,

j’irai cueillir leurs rires

et leurs mots sur

la retraite, la république

l’Euro, l’amour,

masquée.

Bonjour mon amour,

Bonjour ma jolie,

Toutes les belles sont amour.

Il porte mon panier,

nous échangeons nos vies,

nos larmes, nos éclats de rires

comme de vieux amis.

Confidences pleines de tendresse,

une jeunesse vivante,

les enfants jouent trottinettes.

Seuls les chiens ne sont pas masqués,

heureux de sortir;

Nous sommes en file indienne,

nous sommes en file d’attente

sous les caresses du soleil.

Pas un nuage,

odeur de pain;

Les étals de couleurs,

les étals de senteurs,

étalent les fruits de la terre.

Les enfants apprennent le nom des choses,

tout en couleur.

J’emporte dans mon panier

des mots, des rires et des fleurs;

une rencontre inhabituelle,

qui rend la vie belle.

La place est vivante,

elle fredonne ces airs de l’automne,

des ventes de pommes,

des ventes de noix,

où l’échange est roi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s