Gao Mata

Ne touchez pas à Gao Mata
La Mère Vache
Laissez-la errer
Sur les vastes pâturages
Et si vous ne buvez de son lait
Laissez, en frères,
S’abreuver du nectar sacré
Ceux qui croient au mystère

N’en riez pas
Ne vous en moquez pas

Puisse vous épargner aussi
La lance d’un esprit malade
S’érigeant en vengeur …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s