Labours

Les livres labourent les murs de la pensée
Il y a tant de rochers à bousculer que le sillon tracé
n’est pas forcément rectiligne !

Certains prendraient volontiers de la dynamite
Nous, nous estimons habiter sur des terres arables
Nous sommes aussi hommes et femmes de trait.

Les dogmes renversés, si d’autres encore surviennent
il n’est pas de saison pour le prochain labour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s