Nous sommes

Un virus veut gagner la partie,
n’aie peur de lui, si ce n’est ton absence à laisser ta famille endeuillée,
la vie,
un joyau, une énigme à porter, cette bague, de naissance offerte,
à la fin retirée, la mort pour qui meurt en est son point d’orgue,

Qui peut dire avoir vraiment connu nos sombres souterrains,
et tout ce qui fait que nous sommes des hommes ?

Nous montrons le meilleur de nos deux mains,
à ceux qui œuvrent d’instinct pour sauver nos vies, merci,
pour le dire, les casseroles résonnent aux balcons à 20 heures, c’est bien,

On a perdu l’essentiel, c’est ce que nous avons oublié :

Que silence et obscurité à la nuit aussi appartiennent,
Que pour l’exemple le tintamarre chasse l’oiseau endormi et les migrateurs aveuglés de lumières,
voudrions-nous être, nous, les rois d’un royaume désert ?

Enfin tout s’arrête,
et si un jour la frénésie s’enflait de plus belle ?
Qui est le virus planétaire qui dévaste ?
Tue celui que tu es pour le bien-être du vivant, de la plante jusqu’à l’étoile !

IMG_0001[12243]45

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s