J’aime la pluie

J’aime la pluie que je lis dans tes yeux,

mais je n’aurai jamais assez de soleil :

le soleil réchauffe les fleurs.

C’est une autre ère,

la planète se meurt.

 

J’aime la pluie que je lis dans tes yeux,

mais je n’aurai jamais assez de soleil :

le soleil réchauffe les cœurs.

 

J’aime la pluie que je lis dans tes yeux,

mais je n’aurai jamais assez de soleil :

– même s’il brûle plus qu’avant,

il ne brûle pas mieux qu’avant.

 

Te souviendras-tu de moi lorsque j’étais vivante ?

 

Je t’ai offert l’arbre,

tu l’as coupé;

je t’ai offert les lacs,

tu les as asséchés;

je t’ai offert la richesse,

tu nous as faits pauvres,

tu nous as faits de plus en plus pauvres,

creusant les fossés.

Je t’ai offert la beauté,

tu l’as enlaidie.

Je t’ai offert la paix,

tu l’as faite violence.

Je t’ai offert la liberté,

tu l’as enfermée.

Je t’ai offert la femme,

tu l’as faite servante.

Je t’ai offert l’enfant,

tu l’as fait pleurer.

 

J’aime la pluie que je lis dans tes yeux,

mais je n’aurai jamais assez de larmes.

 

Le soleil ne pâlit que les longs hivers.

 

Te souviendras-tu de moi lorsque j’étais vivante ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s