Sécheresse

De quelques-uns seulement nous croyons susciter l’éveil,
mots d’arrosage, sitôt évaporés.
La renommée battue par la vie jette ses lauriers à la mer,
remonte à la Source du poème.

L’eau ne ruisselle plus.
Murmure entendu de la reinette légère et cachée,
loin et si proche cependant.
Prière de grenouille : – Notre Source qui êtes aux Cieux,
que votre nom soit sanctifié, que votre règne vienne,
pardonnez-nous nos offenses…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s