Si même nous avions existé

Visages croisés, claquemurés dans leurs œillères,
Clos, vides d’opinion, durs, féroces,
La minute propose une chance miraculeuse :
Miroitements, nos échanges, feux,
Serions-nous différents ?
Peu nous importe d’avoir été éphémères,
Tout retombe en dentelles désagrégées dans l’océan des oublis,
Les autres n’auront rien su, si même nous avions existé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s