Une seconde

Soleils écroulés, couchés derrière les monts.
Humains perdus dans la nuit traversée,
jaillit un éclair à fendre la grille des interdits,
gerbe d’étincelles à ranimer tous les sommeils,
une seconde, une seconde à découvrir nos habits d’arlequin,
échanges miraculeux aux couleurs d’arc-en-ciel
perdus dans la nuit traversée, nous nous étions alors aperçus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s