Cours les saisons

L’automne éteint les rosiers,
un Jardin illuminé dans une allée de poèmes
mène au Château, volets clos, aux hauts murs de clôture,
on en a perdu la clé du portail oublié,
Dans les hautes herbes s’attarde un plumbago,
cours les saisons, reçois ces fleurs écloses,
la senteur des roses emportée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s