Eu égard

Eu égard au vide,

ma demeure ligne

que le cœur signe sans contour.

 

Un regard d’importance :

te voir jusqu’au sixième sens.

 

Une rencontre de mots dessine le réel;

tu prends corps au sein de cet espace rien

et je dépose au creux de ton épaule,

tous mes nuages,

sanglots de pluie.

 

Le temps ferme les yeux de silence

jusqu’à nos sourires arc en ciel;

puis, la vie recommence.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s