Des matins

Des matins m’attendent derrière les cols,
les atteindre, réussir.
Il me faut d’abord traverser les froids.
Peuple d’ébauches, compromis d’exister,
incarcéré dans un monde de chocs, achève tes fièvres,
crève tes abcès !
L’Univers ? Une nuit glaciale.
Je tente des signes si ténus !

Ton regard d’immigré plus souverain qu’une assiette tendue !
Je me retrouve, dis-moi tes tourments, mon égal, dis-moi ton histoire.

IMG 9814-2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s