Hommage à Stephen Hawking

de Victor Hugo – 20 Septembre 1844 (Dernière gerbe) :

La nuit, quand je vois, dans les cieux sans voiles,
Les étoiles d’or, mon coeur songe à vous ;
Le jour, jeune belle aux regards si doux,
lorsque je vous vois, je songe aux étoiles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s