Le chardon jaune

Désert, jour sans lumière,
La gangrène des vents dévore les sables
Tourbillons en fugue dans les défilés étroits qui se resserrent
Mugissements, étranges murmures,
Le frisson d’un chardon jaune dompte ce paysage désolé
Une guêpe noire s’attarde sur le pollen de la vie.

IMG_6227

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s