Révolte

La force du poète
soulève l’Humanité subjuguée
aux épaules rompues de tant de résilience,
enfin se lever, nous par les mots se lever
et cent fois étreindre,
nous sommes ce qu’ils souffrent,
d’amour, ces familles décimées, ces gens,
indigentes de parole avec nous en déshérence sur la sphère.
(le jour des attentats)

2 réflexions sur “Révolte

  1. Anne-Marie OUDARD dit :

    Parce que nous avons la force du poète,
    soulever le poids de l’Humanité,
    Les épaules courbées de tant de résilience,
    il nous faut, cent fois étreindre,
    nous portons ce qu’ils souffrent,
    apaiser la fièvre de ces pauvres gens, indigents de parole,
    d’amour,
    avec nous en déshérence sur la sphère.

    j’ai adoré la première version; AM

    • deville dit :

      Merci, Marie, vraie poète, et quand j’écris, rarement c’est vrai car je ne suis qu’un faux poète, tu es toujours présente au bord de ma page.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s