Le plongeur

La surface trace tous ses O;

un signe bleu ensevelit ses yeux

pour le paradis faune et flore

en-dessous.

Descendre chaque marche jusqu’à la fleur;

Retenir son souffle dans les eaux troubles

où rien ne meurt.

Une nuée de poissons couleurs

s’envole en pleurs;

Une aile effleure.

 

Le dernier pallier ouvre son cœur

au livre qu’il rouvre des signes fleurs.

Puis les corps poissons remontent à l’heure,

leurs signes amis au sel de la vie.

 

Le scaphandre enlève un sourire au poisson soleil

qui,  sur l’océan, rougit de son rêve.

 

Une carcasse sirène délivre ses trésors

du fond des Abymes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s