Nous accomplissons le futile

Nous accomplissons le futile. Quelle prétention de nous croire pouvoir construire des solstices ! Nous ne sommes qu’allumettes de bois tendre, escarbilles de soleil crépitant leur feu, vite consumées. C’est alors déjà que nous devenons limons. Nos destins accomplis, oui, déjà nous nous soudons au Chaos.

Heureusement la pâte de vie prolonge notre espérance. Il sent bon ce gâteau qui lève, dont nous sommes responsables, ce levain non encore mis au four, hachuré au couteau. C’est sur le Monde qu’il pose ses enflures !

Il n’est pas, non plus, de paix cosmique. Des forces gigantesques nous dépassent. Nos petits élans tétanisés. Notre galaxie, sur le point d’être absorbée. Mais nous ne pouvons déserter ce moule qui nous reçoit ! Le hasard conduit. Nous ne sommes que randonneurs secoués à l’intérieur, essorillés de tumulte et sans Terre Promise.

Cependant l’appel ultime de la vie, irrésistible et silencieux, nous invite à réussir le gâteau, le colorer de nos intelligences pour atteindre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s