les moulins de kinderdijk

Pays Bas 348

Je te rêve là-bas au loin dans la brume
au dernier moulin le long des canaux,
tu domines les roseaux sous la pluie tendre,
j’ai cru entendre tes mots je les ai gardés en mémoire,
une aigrette chante l’histoire
d’un moïse sauvé des eaux par un chat,
fouettées sont les ailes au moulin du temps qui fuit,
tout là-bas s’en est allée une ombre grise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s