La semaine était belle

Larmes éternelles :
les crayons de givre se figent,
– l’été n’est plus -,
et nos rires envolés.

Nous étions Charlie
Liberté;
Au nom de ses vingt ans,
rose aile.
Violence nouvelle
à fermer la page.
Quel mot pour la guerre,
l’encre est en sang.
Nous étions
Charlie Lit
à échanger nos nouvelles;
Nous étions
un peu d’humour un peu d’amour;
nous étions Charlie,
nous étions en vie :

la semaine était belle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s