Le temps passe

Le temps passe et rien ne se passe
Ceci n’est pas une poésie
Après les cérémonies du Jour j
Les marchands d’armes sourient
On ne compte plus les larmes
La Terre est pleine comme une Coupe
Du Monde
Et les marchands de foot, eux aussi, comptent leurs liasses.
Ah ! Les hommes, les hommes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s