De chair

Nous ne sommes pas virtuels, non, nous ne le sommes pas. L’amour, une vibration issue de forces cosmiques, comme d’ailleurs l’amitié, un accolement, une chimie d’atomes. Nous fusionnons, au hasard, un instant. Je claque mes doigts sensibles et nous avons déjà disparu. Mais avant de disparaître, rassure-moi, dis-moi seulement comment tu te portes, dis-moi aussi si tu es heureuse de vivre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s