C’est curieux,
je marche parmi les feuillus d’automne
sous les châtaigniers roux
surpris qui me suit d’un parfum de femme,

je me tourne, c’est curieux , personne !

D’où vient ce parfum qui me surprend et éblouit ?
Je ne saurais dire…
Je ralentis le pas, c’est curieux, cela m’étonne
tandis que flotte dans ces bois sublimes un parfum de poésie.

C’est curieux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s