Derrière la montagne

Derrière la montagne, il y a une autre montagne et derrière l’autre montagne, il y a encore une autre montagne et derrière l’autre montagne encore, il y a encore une autre montagne en corps et ceci quatre cent fois, jusqu’à ses murmures bleus, vagues virgules où se baignent tous les soleils en ricochets et ceci quatre cent fois jusqu’au dernier soupir lunaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s