J’aime toutes tes saisons

Tu te réveilles en brumes transparentes et bleutées,
embaumée encore de forêts, de ses parfums humides,
tes roux sont les cheveux de Margot,
il me souvient une chanson :
« Margot labourait les vignes, vignes, vignes, vignerons, »
J’aime toutes tes saisons,
Je t’aime, douceur de Septembre,
me reviendras-tu bientôt ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s