Sur le ferry…le Guetteur mélancolique

Sur le pont m’est apparue la dame qui portait panier de fruits. Une sibylle, une lueur de rivage ; un brasero d’aube dans mes pensées ; tout contre moi, son haleine. Comme embruns posés sur la peau ses mains douces. Un souffle de lumière balbutie ses mots. M’offrira-t-elle ? Il faudrait que nous fussions de chair. Le regard fugace d’un phare, sûrement ; fûûûit ! Elle a disparu. Mais elle a posé un sourire en mon âme.
Je m’étais blotti sous les frondaisons de quelque strophe. Sur des chemins de poésie, le Guetteur mélancolique a pris son tour de veille :

 » Endurcis-toi vieux coeur entends les cris perçants
Que poussent les blessés au loin agonisants
Hommes poux de la terre Ô vermine tenace  »

Mon Dieu ! Le monde grouille d’êtres humains !
Pour vivre demain, comment ne pas être effrayé ?
ça grouille, grouille, j’te dis et ça te fout la trouille !

– Ce sont des coeurs battant leurs cent mille coups à la journée,
vis ta vie et passe chemin, te répond la vie, à toi le petit, le désenchanté !

Sans boussole, je cherche le visage de l’instant immaculé de bonheur.

Il est plus de minuit sur le ferry qui me mène à Rome ;
pourquoi compter l’heure ? Michel-Ange me tend déjà les bras.

Dans la brume, sur le pont luisant, je demeure.

La cécité d’un ciel sans étoiles, l’épaisseur de la mer, vêtue de velours sombre.
S’y engloutir.
– Non, m’a dit la sibylle, tu dois terminer ton propre futur !
Celui qui t’a construit durant des millions d’années.

Je me glisse dans la soie de la simplicité.
Je pense alors à mon jardin où les abeilles sont paisibles
et les fleurs reposées.

(La strophe, extraite d’Apollinaire, dans « le Guetteur mélancolique ».)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s