Les pas perdus

Non, ce n’est pas la vie,
l’enterrement des feuilles
et nos pas perdus.

Ce n’est pas la vie,
ces larmes sur ta joue,
le printemps qui fait la moue.

Ce n’est pas la vie,
toutes ces années pour rien,
pour le vide au bout.

Ce n’est pas la vie
ce que je lis dans les journaux;
c’est la vie, fatalement.

La vie, c’est autre chose,
c’est quand tes yeux allument le ciel
de rose, une paix profonde,
ronde ensemble
de mille mots !

(écrit le 2 juin 2013, en réponse au printemps boudeur et à l’expression courante « C’est la Vie ! » lorsqu’un événement fortuit se produit)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s